RETOUR D’EXPÉRIENCE DES STATIONS D’ÉPURATION URBAINES

Avec désormais un parc significatif au 1er janvier 2024 de près de 50 stations d’épuration qui produisent du biométhane à partir de la méthanisation de leurs boues, un retour d’expérience des conditions de fonctionnement opérationnel de ces installations doit permettre de mettre en exergue les atouts comme les faiblesses de ces unités sur le plan de l’optimisation des ressources, des gains de performances environnementales et économiques et d’innovation.

 Ces travaux ont été réalisés à des fins de partage de bonnes pratiques et de promotion du savoir-faire mobilisé pour accroître la valeur ajoutée des boues d’épuration et étendre le potentiel de développement de projets de production de gaz vert et ressources matières qui leur sont associés. Ce rapport est destiné à tous les acteurs concernés par la filière biométhane mais, s’adresse particulièrement aux acteurs de l’Eau et de son traitement : services d’assainissement public, opérateurs privés, syndicats d’assainissement, bureaux d’études spécialisés, constructeurs d’unité de digestion et d’épuration, institutionnels (ADEME, DREAL, DGEC, Agences de l’Eau, CRE…), fédérations professionnelles de l’eau et associations. 

Cette étude portée par le Synteau a été financée et pilotée par un collectif de partenaires avec des angles d’approches et des objectifs variés ce qui a permis d’aborder le sujet sous ses différents aspects.

Découvrez les résultats